Accueil » Le livre “L’enseignement de la voie”

Je vous parle du livre “L’Enseignement de la Voie” dans la vidĂ©o ci-dessous :

Bon visionnage 🙂

Le livre “L’enseignement de la Voie” est dĂ©sormais disponible sur Thebookedition.com (en cours de mise Ă  jour)

Enseignement de la Voie est un livre de prise de conscience et de rĂ©flexion. Il est nĂ© de l’inspiration de mes premières lectures en philosophie, psychologie, sciences humaines et spiritualitĂ©. Les mots sont lĂ  pour susciter le questionnement et l’ouverture.

Qu’est-ce que la Voie?

C’est une abstraction de notre chemin dans la Vie.
Essayer de la dĂ©finir, de faire des ponts entre diffĂ©rentes disciplines, de remettre en question les idĂ©es de notre sociĂ©tĂ© et donc de nous-mĂŞme, est ce que j’ai tentĂ© de faire dans cette oeuvre.

Extrait :

“la philosophie doit faire appel Ă  l’intuition, mais aussi au sentiment ainsi qu’aux sensations.

C’est pourquoi les Chinois en ont fait une poésie, Platon aussi, et d’autres l’ont mise en image.

Tout peut être matière à développer notre sapience. Ce qui nous fait éprouver certaines choses avec le cœur – Chante Ishta (l’œil du cœur en Lakota), la complaisance des sensations, ou le regard par-delà l’objet que nous permet l’intuition.

Beaucoup de sages, bien qu’isolés dans la nature et sans livres de Platon ou de Kant sous la main, ont pourtant une sapience incroyable. Ceci peut-il s’expliquer par le fait que le regard que nous portons sur la beauté d’un paysage avec les yeux d’un enfant, ou bien les rêveries auxquelles nous nous prêtons sont à même de développer notre sagesse comme le ferait n’importe quel livre – ni mieux, ni moins bien, mais différemment ?

Il s’agit simplement de compléter. Il nous faut à la fois nourrir notre intellect, donc philosopher sur « le pourquoi du comment », mais aussi nous laisser envahir par le sentiment ou bien la sensation.

Ainsi nous voyons combien tout cela est lié au développement psychologique : nous sommes déterminés à faire un jugement selon la fonction psychologique que nous utilisons de manière habituelle. Il faut donc couvrir l’éventail des possibilités.

La sapience est le jeu de la vie

La Voie dans son aspect « recherche de sapience » est une ouverture sur le monde. A travers la connaissance de la Tradition, c’est un dĂ©fi, un jeu tel que l’affectionne la Vie, dans lequel nous devons trouver dans chaque chose ce qui nous permet de mieux comprendre le monde. N’est-ce pas le but de la sapience ? Ainsi comme je l’ai dit au dĂ©but, cette comprĂ©hension est impossible sans un certain dĂ©veloppement psychologique. De la mĂŞme manière : il est très difficile de penser de manière efficace dans un corps malade ou bien dans un environnement malsain.” p.60-61