Connaissez-vous les 5 principes du Reiki ?

Le Reiki est tout imprégné de la philosophie bouddhiste associé à une base shintoïste, qui est en somme l’animisme japonais, avec son culte des esprits de la nature, des lieux ou des ancêtres. Y verriez-vous du chamanisme ? ah… je n’ai rien dit

En tant que pratique de prévention de la santé autant mentale que physique, il y est conseillé 5 principes qui sont à appliquer tous les jours.
Ils sont universels. Comme l’énergie dite Reiki.

Gokai : les cinq préceptes ou principes (kyogi) du reiki usui

Ils ont été énoncés par Mikao Usui.

Juste aujourd’hui (aujourd'hui même)今日だけは (Kyō dake wa?) :
1. Ne te mets pas en colère (怒るな, Okuru, ou Ikaru, na?)
2. Ne te fais pas de souci (心配すな, Shinpai suna?)
3. Sois rempli de gratitude (感謝して, Kansha shite?)
4. Accomplis ton devoir avec diligence (行を励め, (Gyōwo hage me?)
5. Sois bienveillant avec les autres, et avec toi-même (人に親切に, Hito ni shinsetsu ni?)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reiki

Les appliquer ne peut que rendre notre vie meilleure.
Chaque un jour, il faut en faire un petit peu plus. Comme une plante ou un arbre qui pouse; lentement mais sûrement.

Patrick
 

 

De la nature de la violence 

Quand on parle de violence… on pense surtout à la violence physique ou verbale, disons la violence explosive et brutale.

Insinuation, manipulation, influence mentale, et plus fortement : harcèlement… tel est également son autre aspect.

A ce titre et pour mieux comprendre cette autre facette, je vous recommande chaudement le livre d’Olivier Clerc, qui aborde la violence sous ces deux visages ou polarités :

« Le Tigre et l'Araignée : les deux visages de la violence, Olivier Clerc, préface de Charles Rojzman et Pierre Pradervand, Editions Jouvence, 2004.

On parle de « la » violence, comme s’il s’agissait d’un phénomène unique. En réalité la violence possède deux polarités, yin et yang, l’une visible, l’autre cachée, auxquelles recourent aussi bien les hommes que les femmes. Là où l’une est évidente, l’autre est aussi présente, invisible. A défaut de le voir, la société combat la violence manifeste, sans prendre en compte celle cachée dans laquelle elle s’enracine. D’où l’échec des méthodes visant à réduire la violence dans le monde, qui ne s’attaquent qu’à ses manifestations superficielles et symptomatiques. Olivier Clerc nous fait découvrir ces deux polarités de la violence (qu’il nomme métaphoriquement « le Tigre » et « l’Araignée), en soulignant plus particulièrement la seconde, plus méconnue, bien qu’aussi répandue et destructrice que la première. »

http://www.olivierclerc.com/livres--/le-tigre-et-laraignee.html

http://www.amazon.fr/Le-tigre-laraign%C3%A9e-visages-violence/dp/2883533709

 

Il s’agit véritablement là de voir l’ « invisible ». Dimension peu palpable mais qu’il est possible de discerner par le travail de l’Attention Juste lequel aboutit à travailler ses sens de perception « subtils », tel que je l’avais dit ici sur le forum de Vers un sens de la vie, voir le pdf disponible sur mon site : http://www.vie-en-harmonie.fr/app/download/12444657/Are+you+psychic+-+PL+-+forum+vsv+2006.pdf

En effet, le corps ne ment pas ; nos sensations ne mentent pas, ni nos intuitions, nos visions ou nos « auditions ».

Mais il peut être difficile de discerner et de faire confiance à ces informations reçues. Souvent parce que nous ne voulons pas l’admettre mais aussi parce que les influences invisibles (côté yin-araignée) peuvent être vraiment très cachées et vicieuses !

Surtout si la personne qui l’utilise ne s’en rend pas compte. Ce qui par le truchement de l’ego peut être souvent le cas. 

Heureusement, il y a des moyens pour s’en sortir car la première des choses c’est que dès qu’on voit, perçoit, ou que l'on sent l’influence de l’araignée, eh bien on peut justement annuler son action ! C'est notamment ce qu'explique Olivier Clerc 🙂

Au niveau « chamanique », la violence telle qu’on la présente ici est surtout le propre de ce qu’on appelle le « Monde du milieu » - ou l’envers du décor du monde physique dans lequel on est. Un monde où il y a des conflits territoriaux ou d’intérêts (cad d’ego), donc de recherche de pouvoir, de principe dominant-dominé… etc… lorsque la conscience comprend ce phénomène, en allant notamment dans le monde d’en bas ou d’en haut, et par l’introspection objective sur elle-même et le monde (Attention Juste),  elle se détache alors de ce mode de fonctionnement, de cette roue ( !), et par le vide mental atteint cet état d’action spontanée et juste, cad Akarmique.

(Voir dans le site « Sens de la vie », la partie sur le Wu-Wei où Alain G. parle précisément de cela)

Alors ... eh bien mettez vous à la recherche de l'"araignée" autour de vous 🙂 sans tomber dans la parano et en restant dans la joie et la bonne humeur ! 

Amitiés
Patrick L.
25/11/2014

 
 

Des dangers du chamanisme

 

Non que je souhaite donner l’image ou prétendre savoir tout ce qu’il en retourne, je souhaiterais fort de 6 ans de pratique dans ce domaine donner simplement mon opinion sur le sujet.

Aujourd’hui le chamanisme a le vent en poupe ! Et très honnêtement on en voit et on en entend sous toutes les coutures. Je crains qu’il soit à terme embué des détournements divers comme on a pu le voir pour d’autres pratiques… mais je fais confiance au monde invisible et surtout à la pertinence des gens qui feront bien la différence entre ce qui a du fond et ce qui est juste du folklore, animé par des gens en recherche de pouvoir (d’argent ou d’attention …).

D’abord le mot : chamane. Il est d’origine toungouze (peuple mongole de Sibérie) et signifie « celui qui voit dans le noir ». Et il désigne surtout une fonction sociale. Donc les autoproclamés « chamanes » sont dans la recherche de pouvoir aussi. Ils veulent se donner un genre !

Voilà une définition, qui ne vient pas de moi mais de la FSS (en français Fondation sur l’étude du chamanisme) : Par chamanisme, on entend une pratique où on change d’état de conscience pour aller dans le monde spirituel et y rencontrer ses esprits alliés afin de travailler avec. Et le moyen le plus sûr et le plus sain pour y arriver est  le tambour. Donc exit les plantes hallucinogènes, sauf pour ceux qui cherchent des sensations fortes.

Pour des esprits censés, cela paraît insensé ou juste de l’imagination.

C’est parfaitement normal et sain. D’ailleurs le praticien devrait justement arriver à comprendre et faire la différence entre ce qui est de l’ordre des projections mentales (c’est-à-dire de l’illusion) et ce qui vient de l’extérieur, et par lequel nous pouvons retirer des informations. Ce que je souhaite faire comprendre c’est qu’il y a des gens qui restent profondément dans leurs illusions voire leur délire. Certains s’y perdent complètement.

Or la pratique du chamanisme n’a de sens que lorsqu’on en comprend ses limites et la dimension du psychisme, dont l’imagination fait bien entendu parti. Ce qu’on peut appeler de manière globale le monde intérieur.

Donc cette pratique ne remplace par le reste et surtout ce qu’on appelle la méditation de l’Attention Juste, qui est une recherche de perception entre le vrai et le faux par le discernement.

Ensuite, même si on peut s’amuser à battre du tambour à tout-va, à sauter partout en chantant à tue-tête… en effet cela pourrait en avoir la couleur, mais pas l’odeur. A mes yeux, c’est réellement du défoulement, qui peut certes être bénéfique pour ceux qui en ont besoin.

Vu que j’aime bien creuser et vérifier par moi-même. J’ai regardé un peu l’origine de ce mot « Awen » que l’on entend prononcer à la fin des discours dans certains festivals ou événement chamanique.

A part sa ressemblance avec le mot « Amen », ce qui pour moi prouve que l’implant chrétien est toujours fortement en place. Ce mot est selon les linguistes d’origine celte et signifie « noble ami » : http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/prenoms/pr_fiche.php?preder=Awen&preref=Awen&pregen=M

Cherchez le sens ou l’erreur !

Un autre auteur connu, Jean Markale, disait dans son livre sur le druidisme que la fonction du druide n’a de sens uniquement dans la société celtique, qui n’existe plus. (*) Désolé pour ceux qui sont en recherche d’identification… Cherchez le sens ou l’erreur ! (bis)

Le chamanisme attire… forcément. C’est la voie de la liberté. En effet, tout le monde peut apprendre, faire des voyages et comprendre cette dimension par soi-même.

C’est tellement libre que cela attire forcément des gens de tout bord. Des prédicateurs en tout genre, des mythomanes qui prétendent avoir été initiés par un chamane d’un autre continent (et qui était peut-être lui-même un mythomane), des pseudo-sages rappelant vivement les sophistes d’Athènes que Socrate s’amusait à ridiculiser tellement leurs paroles n’avaient aucun sens… bref j’en passe !Et tout ce qui est du chamanisme traditionnel n'est pas forcément l'idéal. A du sens complètement dans leur tradition uniquement pour ceux qui sont nés dans cette culture... donc l'import de rituels outre-atlantique n'est pas non plus "mieux". Et a-t-on demandé aux cultures données? bref, il faut jouer de discernement. 

Voici ma solution radicale les amis : mettez-les à l’épreuve ^^ 

Et ne vous croyez pas moins « forts » qu’eux, même spirituellement parlant. Pourquoi ? Un vrai mystique vous le dirait. Le Pouvoir personnel ne nous appartient pas. Disons qu’il faut savoir s’effacer pour qu’il se manifeste. Donc ceux qui prétendent sont dans le faux ou l’illusion, et/ou cherchent à accumuler pour gonfler leur ego…

Eh oui, ne devient pas chamane ou praticien chamanique qui veut. C’est un destin assez particulier et le résultat d’une vie mouvementé et dure dans laquelle la personne est passée par un certain nombre de souffrance, ou d’initiations… qui parce qu’elle a compris l’ont fait « grandir »

Les personnes qui vous demande de vous croire entrent de ce fait dans une relation de pouvoir 

Donc ne me croyez pas ! vérifier 😉

Bien à vous

Patrick Laubscher

NB: *Certains se prétendent être des chamanes "druides" héritiers des celtes 

 
 

Une amie vient de faire récemment un voyage chamanique qui a une grande importance pour nous tous. C’est pour cela que nous vous le partageons.

Il est grand temps que les êtres humains se réveillent de leur rêve illusoire et prennent conscience que nous dépassons les limites. 
Les signes sont dans le rouge partout.

Merci à toi Katia pour ce voyage ! L'esprit de la Terre nous a parlé à travers toi 🙂

L'appel de la Terre

 

Récit de mon voyage – le 10 mars 2014

 

Je suis au-dessus de l’océan. Je vois à sa surface des dauphins, des orques. Je plonge. J’assiste alors émerveillée à la nage angélique d’une raie Manta. Je descends encore. Je vois des requins, puis, plus bas, des cachalots. Je descends alors dans les profondeurs, croise un calamar géant, puis plus en profondeur, des poissons aux formes étranges, phosphorescents.
 

Je « décide » de descendre plus, attirée par le fond, là où l’Homme n’est jamais allé. Je me retrouve alors devant une forme étrange, une sorte de nappe transparente flottant tout au fond. J’aperçois en elle comme des filaments de lumière, une source d’énergie, une sorte de force tranquille. Je ressens le calme mais plein de force en même temps. On dirait que cet endroit n’est pas vraiment le sien, elle semble réfugiée ici, observant juste, n’agissant pas.

Puis tout d’un coup je vois le noyau terrestre, une force brûlante. Je vois la Terre qui l’entoure. Je sens que sa force est contenue. Je vois une grande ville à la surface de la Terre. Je vois que le noyau est nécrosé à l’endroit où, en surface, se trouve cette ville.

Ce noyau… Cette nappe d’énergie sous-marine… Ils observent, impuissants, souffrent, sans agir (c’est ce que je ressens).
 

Puis je vois des actes atroces faits par l’Homme sur Terre : le massacre de requins pour récupérer leurs ailerons, des milliers de poissons pris dans les mailles de gros filets, des forêts détruites, des habitats naturels d’orang-outangs et autres espèces anéantis, des animaux qui fuient, je vois de grosses usines polluantes, je vois des guerres, des massacres humains… Je ressens la Nature qui souffre, l’Homme qui détruit et se détruit sans cesse, qui semble ne jamais vouloir s’arrêter…
 

Je revois à nouveau le noyau terrestre. Tous ces actes le touchent directement. Il bouillonne de plus en plus, il se craquèle, laissant entrapercevoir une lumière rouge et brûlante. Je ressens une force très puissante. Et alors, il explose…

 

 

L'importance du coeur

Parmi nos 7 centres vitaux, il en est un particulièrement important à comprendre dans le monde occidental c’est celui du cœur, le 4ème.

Sa couleur est associée généralement au vert, ce qui laisse présager qu’il se « nourrit » beaucoup au contact de la nature.
C’est peut-être pour cela que des amérindiens avaient dit « A trop vivre en ville le cœur de l’Homme se durcit ». Ce qui se vérifie avec la destruction de la Nature…

Ce centre vital est relié à la dimension des sentiments, de l’ouverture du cœur, de la centralité de l’être, de l’intégrité de la personne et de la capacité à parler avec ses émotions, et à parler de ses émotions. 
Trop bloqué ou peu chargé, il en résulte souvent des peurs et des visions de la vie avec les autres personnes très restrictives. C’est le début des relations dominant-dominés.

Le cœur est véritablement le siège de l’âme. Selon les grecs, c’était le thymus – qui est une glande située juste au-dessus du cœur. 

On peut aussi noter qu’il fait un pont entre les énergies de la Terre, les centres vitaux du bas, et les énergies du Ciel. 

Généralement, vu que les occidentaux pensent que la tête est le centre de la conscience, ils concentrent leur énergie psychique en haut, ce qui déséquilibre le tout et rend instable « énergétiquement parlant ».

En Reiki, on pratique une méditation très simple qui consiste à réunir ses 2 mains au niveau du cœur et à laisser l’Energie venir ainsi que tout le reste s’équilibrer de lui-même. Ce mouvement correspond au « salut » en Thaïlande le waï, comme dans l’image jointe à ce texte.

L’Attention Juste et le travail sur son corps ou plutôt ses corps permet de bien comprendre des phénomènes tout simple en vérité.
Et produire ainsi une prise de conscience qui nous permet d’évoluer. 

Amitiés
Patrick 
Février 2014 

 
 

Différence sorcellerie et chamanisme

Quelle différence faire entre la magie ou la sorcellerie et le chamanisme ?


A mes yeux : une affaire de pouvoir.

Dans le chamanisme, le pouvoir est conçu comme quelque chose qui nous traverse et qui est transmis par des esprits dans un but de soutien, d’aide ou de guérison. Et on ne cherche surtout pas à développer ou accentuer les penchants de l’ego. 

Un praticien chamanique laisse le pouvoir de la vie vivre en lui et s’efface totalement devant lui et l’Univers. 

La magie ou la sorcellerie est une pratique du monde du milieu et toujours une affaire de pouvoir qu’il soit spirituel ou matériel. On veut plus d’argent, l’amour de quelqu’un, être protéger de tout, etc… je ne dis pas que la magie est mauvaise en soi. Mais elle doit être utilisée avec parcimonie. 

Car la différence est de taille. Pour le praticien chamanique, comme le disait Lao-Tseu « Le monde est par essence spirituel. Qui cherche à le manipuler court à l’échec. »

Cela vaut également pour le Reiki et tout ce qui touche de près ou de loin le monde invisible.

Amitiés
Patrick 

 
 
Pythagore - grand initié de l'antiquité

Philo - sophos & psycho - logos

Vous trouverez sur cette page des textes que j'avais écris il y a plus d'une dizaine d'année (à partir de 2002-2003). Epoque pendant laquelle je découvrais la philosophie et la psychologie.

L'envie de mettre sur papier bouillonnait en moi ! d'où ces textes que j'écrivais le long de mon inspiration.

J'ai ressenti le besoin de les partager ici, cela pourra peut-être inspirer en retour quelques personnes?

Il y a beaucoup de choses que j'écrivais de façon intuitive et que je comprenais qu'à moitié! Aujourd'hui avec le recul ainsi que mon parcours en chamanisme et en énergétique, j'en comprends parfaitement le sens.
C'est très intellectuel et donc "philosophique" mais c'est un outil important qui peut déclencher des choses et ouvrir des portes. Après il faut passer à l'action et au concret 😉

Bonne lecture
Patrick

Download
Ouverture - texte écrit en 2003
OUVERTURE - 2003 - Forum club positif - [...]
Document Adobe Acrobat [29.8 KB]
Download
Pour l'avenir - écrit en Juin 2003 dans un cercle d'échange
Pour l'avenir - 2003 - cercle d'échange.[...]
Document Adobe Acrobat [12.9 KB]
Download
Philosophie ancienne et psychologie - livre de réflexion - PL - 2003
Philosophie ancienne et psychologie - li[...]
Document Adobe Acrobat [579.5 KB]
Download
Texte sur la Voie écrit en 2004
L'enseignement de la voie PL - 2004.pdf
Document Adobe Acrobat [162.8 KB]
Download
La Première Porte (2005), et dernier texte écrit avant de sortir de l'intellect pur 😉
La première porte - PL - dernier livre 2[...]
Document Adobe Acrobat [400.6 KB]
 

Je ne vais pas me faire que des amis encore une fois mais bon… je ne cherche pas le consensus :
Non le yoga ne se résume pas à des mouvements corporels ou de respiration. Il s’agit fondamentalement d’une réflexion ou disons d’un travail intérieur et extérieur sur « soi », sa vie et sa voie. Les techniques de mouvements ou hatha yoga ne sont qu’une forme dérivée.
Ce n’est pas moi qui le dis, je vous invite à regarder la vidéo d’Alexandra David Neel, troublante de simplicité et de sagesse :

Alexandra David Neel:
Elle fut, en 1924, la première femme d'origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, exploit dont les journaux se firent l'écho un an plus tard en 1925 et qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition.

http://www.dailymotion.com/video/xvybo_alexandra-david-neel_travel

Donc ici sur ce site, je vous partage la pratique de mon Yoga !

Le yoga, ou « union » en sanscrit, se subdivise dans la dualité manifestée en 4 voies : le bhakti yoga ou yoga de la dévotion, l’Jnana yoga ou yoga de l’intellect, le karma yoga ou yoga de l’action et le yoga du renonçant. Les 4 ne formant qu’une Voie.
C’est présenté dans la Bagavad Gita, et Alain Grobon l’a expliqué et transmis dans son site Vers un sens de la vie (partie Faculté du cosmos).
Pour ma part, j’avais écrit un texte dans le forum VSV que je mets en téléchargement ici aussi.

Download
Les 4 voies ou yogas - Forum VSV Décembre 2006
Les 4 voies ou yoga - forum VSV Décembre[...]
Document Adobe Acrobat [60.1 KB]

Histoire de se désantarter les neurones comme disait Alain Grobon :

"À un niveau plus profond, la guerre est une métaphore des confusions, des doutes, des craintes et des conflits qui préoccupent toute personne à un moment ou un autre de sa vie. La Gita s'adresse à cette discorde en nous et enseigne les yogas qui permettent de l'apaiser, le Bhakti yoga la voie de la dévotion du Dieu personnel, le Jnana yoga ou la voie de la connaissance, le Karma yoga ou voie de l'action juste et le Raja yoga, la voie de la méditation. Selon Krishna, la racine de toutes les douleurs et de tous les troubles est l'agitation de l'esprit provoquée par le désir. La seule manière d'éteindre la flamme du désir, indique Krishna, c'est de calmer l'esprit par la discipline des sens et de l'esprit.

Cependant, le refus total de l'action est considéré comme étant aussi nuisible qu'une totale indulgence. Selon la Bhagavad-Gita, le but de la vie est de libérer l'esprit et l'intellect de leurs complexités et de les concentrer sur la gloire de l'âme. Ce but peut être réalisé par les yogas d'action, de dévotion et de connaissance. Le texte finit par un chant exposant la doctrine du renoncement, qui permet d'échapper au samsara, le cycle des renaissances."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bhagavad-Gita

 

 

Attention on décolle les amis !

Et comme suite logique, comme le disait Alain Grobon en Décembre 2012 sur le forum Vers un sens de la vie sur l’Attention Juste :
 

Nous croyons pouvoir percevoir le monde et autrui, avec l'aide nos sens et de notre intellect, alors qu'il n'en est rien. 


Votre premier effort va être de devoir comprendre POURQUOI, nous sommes tous atteints de cette conjonctivite. 

 

Le fait de recevoir des sensations n'est pas synonyme du fait de percevoir. 

Le fait de ressentir des émotions n'est pas synonyme du fait de percevoir. 

Le fait d'avoir des idées n'est pas synonyme du fait de percevoir. 

 

Lisez la suite sur : http://sens-de-la-vie.com/forums/viewtopic.php?topic=6270&forum=42&a_p=1

En complément de ce texte, j'avais écrit ceci: Are you psychic?

Download
Are you psychic? - PL - Décembre 2006 - Forum VSV
Are you psychic - PL - forum vsv 2006.pd[...]
Document Adobe Acrobat [49.9 KB]