Accueil » Articles » La verveine odorante, Aloysia trifolia

La verveine odorante, Aloysia trifolia

Belle plante originaire du continent sud-américain, la verveine odorante, ou verveine citronnelle, est une invitation à la douceur et au calme. Son nom latin est Aloysia trifolia, et il ne faut pas la confondre avec la verveine officinale (Verbena officinalis), qui est une plante endémique de notre territoire mais qui n’a en commun avec la verveine officinale que son nom « verveine » dit vernaculaire, ou dénomination commune, et la famille botanique, celle des Verbenaceae.

La verveine odorante est reconnaissable à son arôme parfumé aux notes de citron et qui est dû à la présence de molécules aromatiques comme le citronnellal. On retrouve cette molécule également dans la mélisse (Melissa officinalis), l’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora), ainsi que bien entendu, dans le zeste de citron (Citrus limonum) à qui elle doit l’origine de son nom.

En infusion : son principal champ d’action est digestif. Anti-spasmodique et carminative, elle pourra être d’une grande aide pour les digestions difficiles et tous les troubles digestifs légers.

La verveine citronnée est également une plante calmante très intéressante par son action sur le système nerveux central. Elle peut donc être d’une grande aide pour les tempéraments anxieux et les problèmes d’endormissement.

On peut l’utiliser seule mais elle s’accommodera parfaitement avec d’autres plantes.

Elle permet la réalisation d’agréables infusions à déguster par exemple le soir par temps chaud grâce à son action rafraichissante.

Pour la préparation d’infusions : une belle pincée de feuille par tasse. Infusion de 6 à 8 mins selon les goûts.

En hydrolat : autre forme d’utilisation moins connue, l’hydrolat de verveine citronnée est remarquable. On y retrouve les propriétés de l’infusion des feuilles avec en plus une action anti-inflammatoire marquée, détoxifiante de tous les émonctoires (foie, rein, peau), tonique et calmante. En externe, on l’utilisera sur les peaux mixtes ou sèches, ou dans le bain pour un effet relaxant.

Pour une utilisation en interne : 1 à 3 càs dans 1L d’eau à boire dans la journée.

Le rendement pour la production d’huile essentielle étant très bas, nous conseillons l’utilisation de l’hydrolat qui aura les mêmes propriétés.

La verveine odorante est une plante toute en simplicité mais également en efficacité si nous lui faisons confiance et pensons à en prendre régulièrement.

 

 

Bonne dégustation à tous ! 

Patrick Laubscher

Herbaliste-naturopathe
www.patrick-laubscher.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *